Chant: Bem-te-vi botou gameleira no chão

 
Ce chant fait référence un tout petit oiseau qui ne manque pas de ressources!

BEM-TE-VI BOTOU
GAMELEIRA NO CHÃO
Bem-te-vi* botou gameleira** no chão
Bem-te-vi botou
Gameleira no chão
LE GOBEMOUCHE A FAIT
TOMBER LE FICUS
Le gobemouche a fait tomber le ficus
Le gobemouche a fait
Tomber le ficus

 

Pour écouter ce chant, cliquez ici:


* Le bem-te-vi (parfois orthographié bentevi), que l’on peut traduire en français par «gobemouche» (ou encore «tyran»), est un tout petit oiseau très répandu au Brésil.


Bem-te-vi
Photo de Mike & Chris (http://pt.wikipedia.org/wiki/Ficheiro:Pitangus_sulphuratus_3.jpg)

** Le mot Gameleira désigne quant-à lui une variété d’arbres de la famille des ficus.


Gameleira

Ce chant raconte qu’un tout petit oiseau a réussi à faire tomber un gros arbre. Il peut donc être chanté lorsqu’un capoeiriste a réussi à faire tomber un autre capoeiriste plus grand ou plus fort que lui ou encore quand le chanteur souhaite encourager l’un des joueurs en lui indiquant que même un petit oiseau peut abattre un gros arbre.

Ce chant s’initie sur le quatrième temps de la mesure:

On peut trouver ce chant sur les disques suivants:

Mestre Suassuna e Dirceu – Capoeira Cordão de Ouro Vol.2-3

33 tours de 1983 réédité en CD en 1995

Piste 3 du Vinyle et Piste 10 du CD (sur le rythme São Bento Grande de Angola)

Mestre Jogo de Dentro – Capoeira Angola tem fundamentos

2005

Piste 20 (sur le rythme Benguela)

 

Notons que ce chant connaît plusieurs variantes. On peut citer:

Bem-te-vi jogou gameleira no chão
 
 
 
Bem-te-vi jogou cabeleira no chão
Le gobemouche a fait tomber le ficus
ou
Le gobemouche a joué, le ficus est par terre
 
Bem-te-vi a joué les cheveux par terre

La première variante, qui a un double sens, peut indiquer que même en ne faisant que jouer et sans chercher à piéger l’autre, on peut faire tomber un adversaire plus fort que soit.

Pour la seconde variante, bem-te-vi peut désigner un capoeiriste qui n’a l’air de rien; cette variante peut être chantée lorsque l’un des joueurs réalise une très bonne prestation au sol.

Ce chant, qui fait partie des corridos, peut être interprété sur tous les rythmes classiques, mais il s’agit d’un chant dynamique qui ne sera pas chanté si le rythme est trop lent.
.

 

Une réflexion au sujet de « Chant: Bem-te-vi botou gameleira no chão »

  1. J’aurais traduit « bem-te-vi » par « tyran quiquivi » plutôt que par « gobemouche » car il me semble que le gobemouche est gris la plupart du temps tandis que le tyran quiquivi est réputé, tout comme le bem-te-vi, pour sa couleur jaune. On lui doit bien ça à ce si joli petit oiseau :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>